Orthopédie et Ostéopathie : les 2 faces d’une même pièce

« L’enfant n’est pas un adulte en miniature » est-il classiquement dit dans l’enseignement de la pédiatrie. L’approche ostéopathique de cette période de la vie ne prend pas suffisamment en compte cette spécificité :

Sur le plan conceptuel où l’enfance est souvent abordée comme un simple âge intermédiaire entre le nourrisson et l’adulte. Si c’est évident du point de vue de la chronologie, c’est très inexact sur le plan de l’évolution de l’individu, et des éventuelles pathologies spécifiques de cette période de la vie.
Sur le plan anatomo-physio-pathologique, où les tissus de l’enfant en développement de constitution très particulière, vont nécessairement influencer sa trajectoire de croissance, voire de vieillissement. L’ostéopathie dont la caractéristique est la capacité d’évaluation fonctionnelle d’un tissu devrait y avoir une vraie place, ce qui n’est pas le cas.
Sur le plan technique où on est souvent obligé de décliner le catalogue classique créé pour l’adulte, alors que justement, la constitution si particulière de l’enfant offre des possibilités techniques rarement utilisées, bien que simples à mettre en place.