La spécificité de la sphère pelvienne sera abordée de la puberté à la ménopause.

Cette zone peut être mal connue des ostéopathes (les décrets ont modifié l’enseignement) alors que de par la définition même de l’ostéopathie, il est inconcevable d’ignorer une partie du TOUT.

Il est à noter par exemple, que les nombreuses méthodes proposées actuellement pour prévenir les troubles péritonéaux du post-partum, dont la rééducation périnéale, donnent des résultats décevants et limités dans le temps. (pic après la ménopause) (Gynécologie Obstétrique & Fertilité 38 (2010) 332-346).

Les troubles périnéaux ainsi que les algies pelvi-périnéales sont souvent laissés sans réponse.

Nous aborderons les difficultés rencontrées à tous les âges de la vie génitale féminine.

L’abord sera théorique, clinique et pratique et concernera la sphère urogénitale et ses connexions multiples.

  • Prochaine Session : 20-21 décembre 2018 – inscriptions ouvertes 

=> Télécharger ici le contrat d’inscription

Share