On devrait parler plutôt de précautions. Le nouveau-né est toujours très entouré par une équipe pluridisciplinaire et la concertation permet de situer notre rôle dans des cas difficiles. Il est parfois nécessaire que soit identifié la pathologie sous jacente précisément pour intervenir dans les limites de nos compétences.

Par contre, dans certains cas, il faut surseoir par exemple à l’approche crânienne qui peut être provisoirement contre-indiquée, par exemple en cas de traumatisme obstétrical important.